Comment faites-vous pour transformer rapidement un mot abstrait en image ?

Bonjour,

Je suis étudiant en droit et je suis accro à la mnémotechnique depuis un 1 an. La mémoire est donc un outil très important dans mon quotidien parce que le droit est l’école de la mémorisation !

Le mnemotechnique a été pour moi un moyen de continuer mes études à un moment où j’étais sur le point d’arrêter parce que je pensais que ma mémoire était médiocre au vu de mes résultats scolaires en chutte libre depuis 2 ans. Grâce à la mnémotechnique, je suis passé de 10 de moyenne (en travaillant l’équivalent de 7 à 10h par jour pendant les périodes de révisions) à 13 de moyenne (en travaillant de 3 à 6h pendant ces mêmes périodes).

J’ai lu tout ce que j’ai pu trouver sur la mnémotechnique. Je n’utilise que rarement la menmotechnique en tant que sport (apprendre des jeux de cartes et autre). Je recherche plutôt une application dans ma vie de tout les jours tel que apprendre mes cours, ma liste de courses lorsque je vais les faire, apprendre les concepts importants d’un livre en le lisant (la méthode des liens d’Harry Lorrayne est excellente pour ça) ou retenir les éléments importants lors d’une conférence sans prendre de notes.

Je ne suis pas encore suffisament régulier pour mémoriser mes cours pendant que le professeur le donne. J’ai une certaine paresse qui me prend pourtant cela m’économiserait un précieux temps.

J’utilise en grande partie la méthode des lieux, la méthode des liens de Lorrayne et le grand système !

Donc comme vous l’avez compris, je suis vraiment accro à la mnémotechnique !

Toutefois une question me turlupine encore : je me demandais comment vous faites pour apprendre des mots abstraits. Pour l’exemple, du moins abstrait au plus abstrait ; la liberté, la propriété, la mitoyenneté, la copropriété, l’usufruit, l’usucapion etc.

Bien évidement, il n’y a que des termes juridiques qui me viennent à l’esprit.

Je me suis renseigné sur quelques techniques pour transformer un mot abstrait en image tel que la substitution (utiliser un autre mot qui ressemble à ce mot abstrait) ou j’utilise aussi des symboles ou des personnes qui représentent ses mots abstraits.

La difficulté que j’ai n’est pas tant de tranformer ses mots en image, ma difficulté est plutôt que cela me ralentit dans mon temps de mémorisation. Par exemple, lorsque le cours fait référence à des notions assez concrètes comme le droit pénal (le meutre, le viol, les violences volontaires etc.), je peux apprendre très rapidement mon cours. Beaucoup plus rapidement que si je l’avais appris sans le recours à la mnémotechnique.

Mais lorsque le cours fait référence à des notions très abstraites tel que le drot fiscal, mon temps de mémorisation du cours est très lent au point où si j’avais appris le cours par une répétition verbale, je l’aurais appris plus rapidement qu’avec la méthode des lieux.

C’est donc le temps pour trouver une image abstraite qui me ralentit dans la mémorisation.

Je me demandais si vous aviez des techniques particulières pour accroitre votre rapidité de transformation des mots abstraits en image ou si juste avec l’entrainement on devient plus rapide.

Merci pour vos éventuels réponses !

Tout d’abord bienvenue !
Je suis content de voir que ça a amélioré tes notes ! Tu es en fac de droit ? Il y a pas mal de post (en anglais cependant) sur le forum concernant les techniques de mémorisation dans ce domaine : https://artofmemory.com/forums/sytem-suitable-for-a-law-student-3352.html
https://artofmemory.com/forums/how-to-learn-law-1844.html
https://artofmemory.com/forums/memorizing-the-law-1187.html
https://artofmemory.com/forums/best-method-to-study-law-1688.html
Je suis plus jeune que toi dans l’entrée dans ce monde là, je risque de pas être d’une grande aide.
Si il y a d’autres techniques que celles que tu as cité, ça m’intéresse aussi :wink:
Perso, j’aurais ce genre d’images :
citoyenneté : un bulletin de vote
liberté : une chaîne+boulet brisée
mitoyenneté(tu m’as appris un mot) : un mur avec un bulletin de vote :smiley:
copropriété : 2soeurs qui se disputent une poupée.

Sinon il y aurait peut-être la méthode bourrine syllabes→nombres→image mais bon à mon avis c’est risqué et long.
Tu peux regarder les posts de Josh sur ce lien : https://artofmemory.com/forums/olli-system-convert-numbers-and-syllables-into-images-2909.html

A bientôt !

Up, je déterre un peu ce vieux topic pour le faire vivre !

Perso j’ai exactement le même problème avec les termes médicaux : “immunoglobuline”, sans parler des noms de germes : Salmonella typhii, Streptocoque… ni même des médicaments ^^ : Xatral, Azithromycine, …

J’avoue que la technique la plus efficace pour moi et celle de la substitution : ex : streptocoque : une strip-teaseuse, aciclovir : le Roi clovis, augmentin : des flèches (et oui, ça augmente)…

Mais si quelqu’un a d’autres techniques je suis preneur parce que c’est pas toujours possible !

Je déterre également… pour avoir essayé plusieurs milieux qui ne sont pas mes domaines de formation initiaux, je fonctionne beaucoup par son et par action (ou image en mouvement).
La liberté pour moi est la statue de la liberté, mais encore faut il savoir pour quoi il faut la mémoriser. Elle est en train de faire quoi la liberté ? S’il faut “défendre la liberté car elle est menacée”, j’imagine des remparts en défenses d’éléphant, mais la statue est visible dans le viseur d’un sniper dont la mire est un as de pique…

Co-propriété, un bâtiment constitué de plusieurs appartement, avec M. Propre qui fait bonjour par la fenêtre.
Usufruit = une bouteille de jus de fruits dont coule des pièces. Si une personne a l’usufruit d’un immeuble, j’imagine une gigantesque bouteille en carton avec des fenêtres et des gens qui vivent dedans.

Je dirais : ça dépend du contexte, et le même mot sera adapté à chaque cas.

Usucapion me fait spontanément penser à un Camion avec les pneus usés. Je ne connaissais pas ce terme ni cette pratique. J’imagine alors que je propriétaire d’un immeuble a fait le tour du monde avec son camion pendant 30 ans, et que quand il rentre sa maison n’est plus à lui…

Je n’ai pas de réponse définitives, mais je dirai de visualiser des scènes ayant un fort apport émotionnel semble faciliter la chose.

Il me semble aussi qu’il y a un ‘effet de pallier’ quand on fait de la mémorisation ‘utile’, et qu’il faut continuer à s’entrainer parallèlement sur des choses ‘amusantes’ pour éviter le syndrôme d’épuisement synesthésique (quand on prend l’habitude d’utiliser une certaine façon de faire, la précision s’améliore, mais le la puissance du ‘signal’ a tendance à diminuer)